Tâche 5: Les métiers du transport fluvial et de la manutention

Responsables Reinhard Gressel et Christophe Munduteguy

Tâche 5.a : Les mariniers

Objectifs

Le transport fluvial emploie une main d'œuvre spécifique dont il importe de connaître les caractéristiques pour comprendre dans quelle mesure celle-ci joue un rôle dans les possibilités de développement du transport fluvial.

Cette main d'œuvre est diversifiée. Les mariniers se répartissent par exemple en deux groupes : les artisans et les salariés. Dans cette catégorie des salariés, il faut distinguer ceux qui sont employés dans des petites entreprises artisanales de la batellerie dite traditionnelle et de ceux qui sont les salariés des sociétés d'armement plus modernes. Pour ces salariés des sociétés d'armement, il convient de différencier les salariés au statut d'encadrement intermédiaire (capitaines) ou au compétences spécifiques (timoniers) des salariés au statut d'ouvrier (matelots).

Programme des travaux

Produire une analyse documentaire pour faire l'inventaire des études sur le sujet (qui semblent être plutôt lacunaires) et plus largement procéder à une synthèse critique de ce qui a été publié sur ces populations.

Produire des éléments de morphologie sociale (nombre, age, sexe, situation familiale, enfants, statut, entreprise d'appartenance, rémunération etc…)

Etudier des éléments de biographie pour saisir quelques caractéristiques explicatives à partir des origines sociales et des itinéraires sociaux, de scolarisation et de formation professionnelle de ces différentes catégories.

Décrire des éléments de leur travail : contenu et conditions, temps de travail et hors travail, rapports dans les collectifs de travail et avec les catégories sédentaires. Relations avec les autres métiers : affréteurs, chargeurs, autorités administratives, éclusiers, collègues.

Méthode et choix techniques

Afin de comprendre le rôle de la main d'œuvre dans le développement du transport fluvial, une enquête sera mise au point. Elle aura pour objectif d'éclairer le rapport spécifique que ces populations entretiennent avec le temps de travail (particulièrement extensif dans beaucoup de configurations) et le lieu de travail (confondu dans nombre de cas avec le lieu d'habitation). Des comparaisons seront effectuées avec d'autres types de populations.

L'essentiel du travail décrit sera mené dans le cadre d'une thèse de sociologie.

Risques et solutions de repli

Difficulté liée aux enquêtes.

Tâche 5.b : Les métiers du transfert modal

Objectifs

Afin d'envisager une partie des conditions de développement de l'activité des ports fluviaux, il nous paraît important d'examiner localement l'activité des opérateurs en charge de réaliser physiquement le transfert du fluvial au routier ou au ferroviaire.

L'analyse de l'activité individuelle et collective des opérateurs chargés d'effectuer l'ensemble de ces opérations doit permettre, d'une part, de préciser le champ de contraintes qui s'exerce sur eux et, d'autre part, d'identifier les stratégies individuelles et/ou collectives qu'ils développent pour y faire face. Parmi les déterminants de l'activité, on retiendra notamment la filière de transport (matériaux de construction, conteneurs et déchets) qui répondent à des exigences différentes susceptibles d'orienter de façon plus ou moins spécifique l'activité de chacun.

L'identification des stratégies opératoires des uns et des autres pourrait permettre de réaliser des recommandations sur le plan de l'organisation ou du développement de nouveaux systèmes d'aide à l'activité (systèmes coopératifs d'information, de communication, de gestion…).

Programme des travaux

Une première étape consistera à réaliser un état de l'art sur les activités de manutention afin de pouvoir préciser les caractéristiques de ce type de tâche à l'interface entre des modes de transport différents (fluvial, routier, ferroviaire), des fonctions et des structures différentes en charge des acheminements et/ou du stockage des marchandises.

Suite à ce premier travail, une série d'observations ouvertes sur différents sites sera réalisée afin de se familiariser avec les caractéristiques de ce type de processus. Dans un second temps, des observations plus systématiques seront réalisées d'un ou des postes de travail jugés au préalable déterminant dans la bonne réalisation des activités de transfert modal. Une attention particulière sera portée à la dimension collective du travail et plus précisément aux interdépendances entre les différents opérateurs. Nous faisons en effet l'hypothèse que la qualité des interactions détermine l'efficience de ce système sociotechnique.

Méthode et choix techniques :

Cette recherche nécessitera la réalisation :

Cette recherche pourrait être effectuée dans le cadre d'un Master Recherche d'Ergonomie de seconde année sous la direction d'un chercheur de l'unité SPLOTT.

Risques et solutions de repli

Le seul risque est de ne pas avoir accès au terrain d'observation. Faute d'autorisation, cette tâche du projet de recherche FLUIDE ne pourrait être menée.

En fonction de la date de recrutement de l'étudiant de Master, la tâche débutera en année 1 ou en année 2.