Tâche 7: La distribution en ville et dans l'aire urbaine

Responsable Didier Depierre

Objectifs

Dans la chaîne de transport combiné, la problématique des derniers kilomètres à effectuer dans l'aire urbaine doit faire l'objet d'une attention particulière. Ces derniers kilomètres, qui nécessitent une manutention sur le port et entraînent des flux de marchandises en ville ne sont-ils pas les plus difficiles à réaliser, et ceux qui en définitive rendent très problématique la mise en place effective de chaînes de transport intégrant le transport fluvial ? Là encore, il faut comprendre qui fait quoi et de quelle façon, tout en le reliant à la localisation des activités logistiques et de distribution en ville. On testera notamment le fait de savoir si la voie fluviale peut être un instrument pour desservir les points de distribution (transport aval vers les magasins) et si oui comment ?

Programme des travaux

On montrera d'abord par une revue de la littérature et des expériences déjà en place que cette problématique de distribuer des marchandises en ville par la voie fluviale est nouvelle. Il faudra ensuite cibler les acteurs susceptibles d'être intéressés par une telle distribution, notamment les grands groupes de distribution et proposer alors des solutions concrètes. De ce point de vue, nous souhaitons explorer les possibilités offertes par d'éventuelles innovations technologiques : quels types de bateaux pour aller au plus près des magasins, quels nouveaux véhicules pour aller des bateaux vers le lieu de la distribution finale? Comment organiser le partage des quais entre distribution de marchandises et autres activités urbaines ?

Méthode et choix techniques

La poursuite de l'analyse de l'activité d'un ou plusieurs grands groupes de distribution peut se révéler pertinente. Ce travail sera d'abord mené sur l'aire urbaine de Paris dans le cadre d'une thèse de type CIFRE qui vient de démarrer en janvier 2008. Jean-Baptiste Pugnat est accueilli par le Port Autonome de Paris et encadré par l'INRETS (Antoine Frémont et Laetitia Dablanc) Elle a pour titre « Les conditions de développement de la logistique fluviale urbaine. Le cas de l'Ile de France. Quelles stratégies pour les armateurs fluviaux ? ». Les expériences menées à l'étranger, notamment aux Pays-Bas, devront servir de références.

Nous tenterons de voir s'il est possible de mener de telles études pour les trois autres aires urbaines.

Risques et solutions de repli

Le risque est de ne pas aboutir à des expérimentations concrètes par manque de coopération des groupes de distribution. Nous comptons nous appuyer sur le Port Autonome de Paris pour mener à bien cette tâche.